Actualités

L'acheteur 2016

L'acheteur 2016Septembre 2016

Qui investit dans l'immobilier ? Quel est le profil de l'acquéreur 2016 ?

Alors que le volume des ventes de logements augmente grâce principalement aux taux d’emprunt historiquement bas, nous avons souhaité en savoir davantage sur les acquéreurs de 2016, quelles sont leurs motivations, leur projet, leur financement…

Acheter une maison

La première motivation, pour 79 % des sondés, est de devenir propriétaire de leur résidence principale, une maison de ville et ancienne. C’est 60 % d’entre eux qui souhaitent profiter du charme de l’ancien. 53 % de ces futurs propriétaires veulent habiter en ville, contre 47 % qui préfèrent le calme et la verdure de la campagne.

Pour se constituer un patrimoine

C’est d’abord la volonté d’épargner, ou ne plus payer un loyer à perte, qui arrive en tête. 48 % des personnes interrogées veulent vivre dans un logement qui leur appartient mais ce n’est pas tout. 30 % se demandent s’ils pourront continuer de payer un loyer quand ils seront à la retraite, avec des revenus souvent plus modestes. 26 % veulent acheter pour se constituer un patrimoine et 22 % envisagent de le transmettre à leurs enfants.

Et le financement ?

50 % des futurs acquéreurs ont un budget moyen d’acquisition entre 100 000 et 250 000 € et 20 % iront jusqu’à 400 000 €. Profitant des taux bas, 64 % passent par un crédit immobilier. 40 % des emprunteurs opterons pour une durée de prêt immobilier de plus de 20 ans et 56 % de moins de 15 ans.

Le portrait de l’acquéreur

80 % des acquéreurs ont plus de 40 ans dont la moitié sont des retraités. Avec les efforts des banques et du PTZ, 27 % sont des primo-accédants. Hommes et femmes sont à égalité mais ce ne sont pas des célibataires. En effet, 69 % des participants à cette enquête sont en couple ou en famille.

Source l’immobilier des notaires.

Articles liés :
Comment les jeunes acquéreurs peuvent acheter ?
Encore une bonne raison d’acheter du neuf

Patrimoine

PatrimoineSeptembre 2016

Faites vous une place au soleil en investissant dans le neuf

Acheter un logement c'est pour investir ou pour se loger, c’est avant tout pour se constituer un patrimoine. On considère que c’est l'investissement et efficace, fiable, peut générer des revenus et se transmet à vos enfants. Au contraire des produits financiers, l’investissement dans la pierre est rassurant car concret.

Pour les investisseurs, le dispositif Pinel est un atout considérable, investir dans l’immobilier neuf permet de bénéficier d'un avantage fiscal non négligeable.

Une gestion facile

Vous gérez votre investissement comme vous le souhaitez. Vous pouvez :

  • le louer pour ensuite en faire votre résidence principale
  • viser une plus-value en le revendant
  • le conserver comme résidence secondaire ou pour le transmettre à vos enfants

Notez que les revenus locatifs sont très utiles pour compléter un salaire, une retraite ou pour accompagner vos enfants lors de leur entrée dans la vie active.

La transmission

Vous pourrez à tout moment transmettre le patrimoine que vous avez constitué. Souvent réalisée, la transmission en nue-propriété à ses enfants vous permet de conserver l’usufruit de votre logement. S’il est loué, vous continuerez à percevoir les loyers.

Lancez-vous !

L’achat d’un logement neuf est une solution à la fois flexible et sûre pour constituer votre patrimoine, avec des avantages pour chaque étape de la vie. Nos conseillers pourront vous guider pour trouver l’investissement qui correspond idéalement à vos besoins.

 

Articles liés :
Le dispositif Pinel
Acheter dans l'immobilier neuf, tous les feux sont au vert !
En quoi le neuf est-il attractif pour les particuliers aujourd'hui ?

Vendre / Acheter

Vendre / AcheterSeptembre 2016

Faut-il vendre avant d’acheter ou inversement ?

Dans la majorité des transactions un crédit immobilier est en cours sur le bien que vous souhaitez vendre. Alors, faut-il en premier lieu, vendre son bien pour être certain de disposer des fonds pour racheter, ou au contraire, faut-il commencer par acheter le logement qui vous convient, quitte à solliciter un crédit relais ?

En fait, il n’y a pas de réponse qui convienne à tous. Faire le choix dans cette alternative dépend de nombreux éléments.

Le marché immobilier

Il est plutôt rare que le marché de l’immobilier soit équilibré avec une offre et une demande égales. En général, les prix de l’immobilier ancien augmentent ou baissent.

Si les prix sont en hausse ou stagnent, l’offre est rapidement plus rare que la demande. En position d’acheteur, vous n’aurez que peu d’arguments pour négocier. Mais ne cédez pas à la tentation, soyez patient pour trouver le logement de vos rêves. En revanche, dès que vous l’aurez trouvé, faites une offre rapidement et mettez votre bien actuel en vente immédiatement.

L’autre conjoncture est la baisse des prix due souvent à une offre supérieure à la demande. Le problème est de trouver un acquéreur pour votre bien sans trop faire de conciliation tarifaire.

Votre budget financier

Votre capacité financière vous permet-elle de faire face à 2 mensualités dans l’hypothèse d’acheter avant de vendre ? Et n’oubliez pas que les charges, impôts, etc, se cumulent.

Le crédit relais

C’est un crédit à court terme et de transition qui vous permet d’acquérir un bien immobilier avant de boucler la vente d’un autre. Les établissements bancaires proposent plusieurs formules de prêts relais et il est donc primordial de choisir celle qui convient le mieux à son projet, ses besoins et ses moyens.

Déterminé par la banque, le montant du crédit relais est toujours proportionnel à la valeur estimée du bien que vous avez à vendre. Il varie entre 50% et 70% de cette estimation. Par exemple, si le bien a été estimé à 300 000€, l’organisme prêteur peut accorder un crédit relais à hauteur de 70%, soit 210 000€ .La somme est alors assimilée à des fonds propres et considérée comme de l’apport personnel. La durée est assez courte, de quelques semaines ou mois, n’excédant pas 2 ans. Le taux est généralement identique à celui du crédit principal.

Réaliser vente et achat en même temps

Le challenge est de faire coïncider la date de la vente et celle de l’achat, c’est-à-dire signer le même jour chez un même notaire.

Il va falloir jouer carte sur table avec les vendeurs, les acheteurs, les notaires et les agents immobiliers. Présentez votre projet en toute transparence en montrant une certaine souplesse sur la date de signature. Attention toutefois aux délais bancaires, aux taux de crédit qui fluctuent et aux prix de l’immobilier qui évoluent.

Articles liés :
Nos conseils pour acheter dans l’immobilier neuf sans se tromper
Est-ce le moment de vendre son bien immobilier ?

 

Primo-accédants

Primo-accédantsSeptembre 2016

Comment les jeunes acquéreurs peuvent profiter de ce contexte inédit ?

Les primo-accédants sont les grands gagnants de cette rentrée 2016 car les taux d'intérêt des crédits immobiliers ont encore baissé en juillet et en août, atteignant 1,55% en moyenne, selon Crédit Logement/CSA. Et au cours des prochaines semaines la baisse devrait continuer selon notre partenaire Axedys.

Alors que les prix de l'immobilier neufs et anciens commencent à remonter dans les zones géographiques les plus convoitées, cette situation demeure très favorable pour les acheteurs.

La confluence du Prêt à taux zéro (PTZ), des taux historiquement bas et la forte intention des banques de trouver de nouveaux et jeunes clients, rend très favorable la possibilité d’accéder à la propriété de son tout premier logement. On note effectivement dans nos demandes une nette hausse du profil primo-accédant.

Néanmoins, les banques n’accordent un prêt qu’aux candidats qui répondent à des critères sérieux. Un contrat de travail en CDD n’est pas toujours un atout et pour les travailleurs les plus précaires les banques montrent peu de complaisance.

C'est la raison pour laquelle il est souvent indispensable de faire appel à un courtier qui prendra le temps de vous rencontrer pour mette en adéquation vos besoins, votre budget et un financent auprès de ses partenaires bancaires.

Articles liés :
Encore une baisse significative en juillet 2016 !
En quoi le neuf est-il attractif pour les particuliers aujourd'hui ?

Partenaire financier :
Axedys, des solutions de financement en CHF et en EURO.

Reprise du neuf

Reprise du neufSeptembre 2016

Acheter dans l'immobilier neuf, tous les feux sont au vert !

Le marché de l’immobilier neuf en France est en nette reprise. C’est confirmé, au premier semestre 2016, les ventes de logements neufs ont bondi de 22,7%, pour atteindre plus de 71 000 unités, selon un communiqué du 1er septembre de la Fédération des Promoteurs Immobiliers (FPI) et le ministère du logement.

Le marché retrouve donc une dynamique positive dans tous les secteurs, investisseurs et particuliers en accession à la propriété. Respectivement +20,6% et +23,8%, une véritable embellie ! Les prix auraient une légère tendance à progresser, de 1,1% en province et de 0,5% en Ile-de-France.

Cette éclaircie est renforcée par le nombre de permis de construire accordé sur la période mai à juillet, soit une augmentation de 4,1%, et les mises en chantier qui ont progressé de 4,7%.

Comment en profiter ?

Les taux des crédits immobilier ont encore baissé en juillet et en août 2016, le taux moyen ressort à 1,68% sur 20 ans et à 1,40% sur 15 ans.

Cette baisse des taux d’intérêt, l’élargissement du prêt à taux zéro (PTZ) et le prêt d’accession sociale (PAS) permettent à de nombreux ménages souhaitant accéder à la propriété de matérialiser leur projet.

Ces conditions de financement exceptionnelles créent un effet d’aubaine pour les acheteurs, qui profitent de cette opportunité pour devenir propriétaire en s’endettant raisonnablement.

Articles liés :
Encore une baisse significative en juillet 2016 !
Construction : tendance très positive au 2ème trimestre