Actualités

RT 2020

RT 2020Avril 2016

La Réglementation Thermique 2020 remplacera l’actuelle RT 2012.

A partir de 2020, elle sera obligatoire pour toutes les constructions neuves. Cela obligera les bâtiments à  produire au moins autant d’énergie qu’ils n’en consommeront. La performance énergétique des bâtiments doit être ramenée à un niveau passif, on parle alors d’énergie passive ou positive.

Quelles sont les exigences de la RT 2020 ?

Un bâtiment à énergie passive ou positive doit répondre à plus d’exigences :

  • Une isolation performante pour une consommation de chauffage inférieure à 12 kWhep* par m² et par an
  • Une consommation totale d’énergie primaire (chauffage, eau chaude sanitaire, éclairage et appareils électriques) inférieure à 100 kWh par m² et par an.
  • Une production d’énergie renouvelable suffisante pour réaliser un bilan énergétique équilibré ou positif grâce à l’installation de panneaux solaires photovoltaïques, de puits canadien, de poêle à bois ou de ballons thermodynamiques
  • L’énergie ainsi produite est autoconsommée. En cas de surplus, elle est réinjectée dans le réseau local ou national d’énergie

* La consommation globale déterminée dans le calcul réglementaire s’exprime en kWh.ep / m2 / an. L’indice « ep » des kWh signifie « énergie primaire », autrement dit, l’énergie brute que l’on utilise en amont de toute transformation (bois, charbon, pétrole, gaz, uranium, etc...).

RT 2020 vs RT 2012

La réglementation thermique 2012) s’intéresse principalement aux aspects thermiques alors que la RT 2020 prend en compte la production d’énergie et la prise en compte de l’empreinte environnementale.

Plus précisément, la réglementation thermique RT 2012 prend en compte cinq usages distinctifs : le refroidissement, le chauffage, la production d’eau chaude sanitaire, l’éclairage et les auxiliaires (ventilateurs, pompes, etc.). La RT2020 quant à elle va imposer de nouveaux usages tels l’utilisation des appareils ménagers, les appareils électroniques (ordinateurs, télévision, réfrigérateur) et les effets du carbone de la construction.

Elle s’intéresse aussi au cycle de vie des matériaux et aux conditions de fabrications des équipements. Elle pourrait également inciter les artisans du bâtiment à utiliser des matériaux écologiques : bois, chanvre, ouate de cellulose, etc.

Acteur de votre bien-être

La RT 2020 intègre également des paramètres liés au bien-être des habitants comme la qualité de l’air intérieur et l’isolation phonique. D’ailleurs, elle offre les moyens à chacun de devenir acteur de sa propre consommation d’énergie, de sa qualité de vie.

 

Article lié :
La rénovation énergétique plus facile à financer


 

Home staging

Home stagingAvril 2016

Découvrez nos astuces pour valoriser votre bien avant de le vendre.

Pour faciliter la vente de votre logement, il peut être nécessaire d’y engager quelques frais, un petit budget pour le mettre en valeur. Nous vous invitons à mettre en pratique ces quelques astuces pour que les visiteurs puissent se projeter facilement.

Tout d’abord, l’espace

Bien évidement il n’est pas toujours possible d’augmenter la surface habitable, notamment dans un appartement. En revanche, il existe souvent un recoin, un balcon, un dressing… que l’on peut réaménager ou vider de choses entassées au fil des années. Faites le tour, vous vous apercevrez qu’un nouvel agencement vous permet de mettre en valeur les volumes. Si vous avez des combles ou une cave, vous savez où commencer !

Lors des visites, n’hésitez pas à présenter les possibilités de suppression de cloison ou d’ouverture pour gagner en volume et en luminosité.

L’embellissement

Un grand nombre d’entre-nous s’adonne au bricolage mais l’on s’aperçoit que quelques finitions, comme un trou à reboucher, un rattrapage de peinture oublié, un angle de porte abimé… serait facile à reprendre. Si vous êtes motivé, mettez un bon coup de peinture blanche dans les couloirs ou la pièce la plus ancienne pour gagner en lumière. Ne donnez pas l’occasion à vos acheteurs potentiels de négocier le prix.

Avancez vos pièces maitresses

Rangez parfaitement la cuisine, lessivez si besoin les murs ou la crédence, et si votre cuisine est trop ancienne, n’hésitez pas à remplacer, ou repeindre, les portes de placard. Vendez une cuisine accueillante et pratique.

Votre salle de bain doit respirer la fraicheur, le propre ! Refaites les joins en silicone et détartrer la robinetterie. Souvent d’un volume réduit, la salle de bain peut être mise en valeur avec un miroir de grande taille.

Libérez de l’espace

Dans les pièces de vie, rangez la surcharge décorative, bibelots, souvenirs de vacances, la coupelle remplie de clés… Bien sur, votre intérieur vous plait, mais jouez la neutralité en terme de goût pour, une fois de plus, que les visiteurs se projettent plus facilement dans leur acquisition.

Ménage parfait obligatoire

N’envisagez pas de vendre votre logement sans y avoir effectué un nettoyage exemplaire, avant chaque visite ! Plus une poussière, parquet ciré, pas de tâche sur les murs… et une bonne odeur de frais. Préférez une bougie d’ambiance à un encens étouffant.

Bonnes visites et bonne vente !

 

Articles liés :
La rénovation énergétique plus facile à financer
Le logement parfait se doit d’être situé au calme
 

Acheter ou louer

Acheter ou louerAvril 2016

Faut-il se lancer dans un achat immobilier en 2016 ?

Investir ou non, c’est la question essentielle. D’un côté les locataires conservent leur liberté, ne payent pas d’impôt foncier et ne règlent pas des intérêts sur leur emprunt bancaire. De l’autre, les propriétaires ne « jettent » pas leur argent par la fenêtre, se créent un patrimoine et s’achètent un toit pour leur retraite. Il est difficile de dire laquelle de ces deux situations est la plus enviable, tout va dépendre de vos motivations.

Vous êtes locataire

Vous êtes locataire car vous n’avez pas les moyens financiers suffisants et vous endetter pendant la moitié d’une vie n’est pas votre ambition. Acheter de la pierre n’est pas votre tasse de thé, ça ne vous empêchera pas d’être heureux. Un superbe appartement ou une belle maison, à vous ou pas, c’est quand même votre chez vous !

Aujourd’hui, compte tenu des taux d’emprunt historiquement bas et du PTZ, beaucoup de jeunes couples sautent le pas, et placent leur épargne dans l’immobilier dès que possible. Avec un CDI, un apport personnel et un reste à vivre suffisant, les banques vous sont ouvertes.

Vous êtes propriétaire

Quand on est propriétaire, on fait ce que l’on veut dans son logement : travaux dans la salle de bains, investir dans une belle cuisine, casser une cloison, ajouter une pièce à sa maison, aménager les combles ou le garage…

Même si ça vous coûte plus cher qu’une location, vous voyez les choses à long terme, vous investissez pour votre avenir, celui de vos enfants et si les prix de l’immobilier grimpent, votre patrimoine s’accroit. Vous construisez votre histoire personnelle et familiale sur une valeur, la pierre !

Les taux bas

Vous vous demandez si vous devez vous lancer dans un achat immobilier car vous avez trouvé l’affaire du siècle ou parce que les taux sont bas et que vos parents vous incitent à en profiter. Effectivement, les taux de crédit immobilier sont très bas et ne vont pas remonter tout de suite.

Sur une durée d’emprunt courte - 10 à 15 ans - les taux fixes peuvent descendre sous les 1,50%. Au-delà, les emprunts plus longs restent très bon marché. La conjoncture est bonne. Les banques semblent plus enclin cette année à prêter, profitez-en, foncez !

Articles liés :
Jusqu'où ira la baisse des taux ?
Les taux d'intérêt des crédit sont encore à la baisse