Actualités

Neuf ou ancien

Neuf ou ancienMars 2015

Comment se décider ? Quelles sont les bonnes questions ?

L’achat d’un bien immobilier doit répondre, dans la grande majorité des cas, à vos attentes et à vos besoins familiaux et professionnels et rester un choix de vie. Ces assez facile de choisir entre maison ou appartement, centre ville ou excentré, types de crédits… La question qui subsiste est « logement neuf ou ancien » ?

Quels sont les avantages et les inconvénients

L'ancien est moins cher que le neuf
On constate aisément en comparant des annonces immobilières que, à l’achat, le neuf est plus cher que l’ancien ! En effet, le prix d’un logement neuf est de 15 à 20 % plus élevé, même si cette écart varie selon le type de bien, sa situation, etc.

Mais l’ancien engendre d’autres frais que vous devez prendre en compte :

  • Le coût d’entretien est plus élevé. Assurez-vous d’obtenir tous les documents, PV d’assemblée générale de copropriété, relevés de charges…
  • Une habitation énergivore ! Remontez de quelques années seulement et regardez les normes énergétiques, vous comprendrez que les logements anciens peuvent consommer jusqu’à deux fois plus, en chauffage notamment.
  • Des frais d’acquisition plus importants (notaires et taxes) : soit 2 à 3 % pour un logement neuf (hors TVA), contre 7 à 8 % pour l’ancien selon les formalités, vérifications et frais engagés par le notaire.

Notez que certains promoteurs en immobilier neuf vous offrent les frais de notaire !

Quels  sont les différents financements possibles ?

Pour l’achat de votre résidence principale :
Vous avez droit au PTZ, le prêt à taux zéro, et peut se combiner avec d’autres types de prêts comme le Prêt à l’Accession Sociale, le Prêt Accession-Action, le Plan d’épargne logement (PEL), le Prêt conventionné (PC) et les prêts bancaires classiques. 

Il s’agit d’un investissement locatif ?
Vous pourrez contracter un PEL, un PC et les différents prêts bancaires classiques, mais vous ne pourrez pas prétendre au prêt à taux zéro. 

Côté fiscalité, une vraie différence !

La différence entre neuf et ancien réside principalement dans les avantages fiscaux. Pour encourager les acquisitions les mesures diffèrent selon la nature du logement.

Pour les logements neufs
Vous serez exonérés de taxe foncière pendant 2 ans. Si vous mettez en location pour une durée minimale de 6 à 12 ans, vous pouvez bénéficier d'une réduction d'impôt importante grâce à la loi Pinel, soit jusqu’à 21 % du prix de revient du logement.

Pour les logements anciens
Vous pouvez effectuer des travaux (agrandissement, rénovation, mises aux normes) en bénéficiant d’une TVA à 5,5 %.

La vraie question à se poser sur l’alternative « neuf ou ancien »

C’est avant tout un choix de vie. Les programmes de construction de logements neufs se multiplient et s’agrémentent d’un standing toujours plus attrayant. Même si leur prix reste élevé et la durée d’attente souvent longue, vous faites le choix d'un environnement, d'un type de logement, du nombre de pièces...

Dans les grandes agglomérations l’ancien reste une solution rapide car les programmes neufs sont plus rares et plus chers. Mais si vous souhaitez vous éloigner des tumultes urbains, vous pouvez toujours trouver des biens neufs non-surcotés, dotez de prestations commerciales très compétitives. De plus, vous bénéficiez d’une tranquillité, d’un confort et d’un équipement aux normes que l’ancien ne pourra pas forcément vous offrir.

Vivre à Cernex

Vivre à CernexMars 2015

Un hameau qui attire et séduit et un programme immobilier exceptionnel !

Une situation géographique idéale

Situé en Haute-Savoie, à mi-chemin entre Annecy (25 km) et Genève (20 km), à seulement 15 minutes de la douane de Bardonnex. Loin d’être isolée, Cernex est sur l'axe Annecy - Genève, très facilement accessible par les grands axes routiers, le train, l'avion et le car.

Tout en séduction

Cernex attire et séduit grâce à une histoire et un patrimoine architectural qui démontre une beauté d’âme : un château du XIIIe siècle, une grosse maison forte très ancienne que l'on appelle "Le Fort", en fait une ancienne dépendance du château, une très belle église de style gothique construite en 1646… Son patrimoine naturel est un parfait et savant équilibre entre bois, champs, prairies et vergers.

Découvrez les très belles promenades pédestres et équestres, tout au long d’un réseau de sentiers balisés. Cernex est sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle. Dès les premiers beaux jours jusqu'au début de l'automne, des pèlerins venant de Suisse, d'Allemagne et même de plus loin empruntent cet itinéraire.

Un dynamisme associatif incroyable !

Pour vos envies de culture, pour sortir, se distraire ou encore bouger et se dépasser ! Cernex vous offre une très large palette de loisirs. Tout d’abord une vie culturelle riche, variée et accessible au plus grand nombre. Tout au long de l’année, chacun trouvera « son bonheur » dans la programmation des associations culturelles municipales.

L’année est aussi ponctuée de grands rendez-vous où toute la commune se retrouve : la course la Picotine en mai, la fête de l'école, la fête de la Musique, la fête du Cidre en Octobre, l'alambic en janvier …

Les sportifs ne sont pas en reste !

Cernex possède son club de football et son stade bien équipé. Le club fut fondé en 1964 par M. l'abbé Place, curé de Cernex et par René Dusonchet. Les passionnés d’équitation trouveront leur bonheur dans nos 2 centres équestres. Les enfants ont leur aire de jeu réservée et tous les habitants peuvent profiter de l’Agora-Espace !

Et l’école ?

L'école, composée de 5 classes, est située au centre du chef lieu. Elle accueille les enfants de la commune de Cernex de 3 à 11 ans (maternelle et élémentaire). De nombreux projets et activités socio-éducatives sont organisés comme la Prévention Routière, la piscine, la musique...
Un service de cantine, de garderie et un centre d'accueil de loisirs sont assurés par le personnel communal sous le nom de Picotin.

Un programme immobilier exceptionnel

Réponse Habitat vous propose, en exclusivité, un programme immobilier neuf de 23 logements, dont 15 villas et 8 appartements répartis sur 2 petits bâtiments. Cette nouvelle résidence bénéficie d'un emplacement exceptionnel sur une parcelle orientée plein sud.

Actualité : vivre a cernex - Exclusivité Réponse Habitat

Découvrir le programme
Domotique

DomotiqueMars 2015

Maison connectée, des prototypes déjà visibles

Piloter son logement depuis un smartphone, du réfrigérateur à la porte d’entrée, c’est possible. Immersion au cœur des smart home ou maisons intelligentes qui pourraient bientôt se généraliser.

Depuis quelques temps, les Rennais peuvent se rendre dans un curieux logement, au 14 rue Bertrand. Une maison intelligente de 60 m², avec un salon, une cuisine, une chambre et un patio. Ce lieu, inauguré le jeudi 26 mars 2015, est une smart home, imaginée par la société bretonne Delta Dore.

Depuis un téléphone ou une tablette, les visiteurs gèrent en direct la consommation d’énergie de l’habitat en régulant la température intérieure, ou en allumant les lumières. Une série d’actions rendues possible grâce à un boîtier, véritable centre de pilotage, installé dans le logement. Des modules complémentaires sont à fixer, par la suite, sur les objets à commander. Ne reste qu’à télécharger une application sur son smartphone et la maison peut être commandée à distance.

DÉSACRALISER LA DOMOTIQUE

La société Delta Dore fait partie des entreprises qui profitent de l'engouement de la population pour la maison connectée. En 2013, le secteur de la domotique ne représentait que 20% du chiffre d'affaires de la compagnie contre 40% en 2014.

"Nous voulons désacraliser la domotique", rapporte-t-on du côté de Delta Dore. Le prix des kits d'installation est revu à la baisse afin de toucher un large public. 2500 euros l'ensemble complet avec une box et des récepteurs permettant de contrôler le chauffage, l'éclairage les alarmes et autres portails électriques, sans recourir à un installateur pour un 200m². La facture grimpe à 3500 euros, lorsqu'un professionnel se déplace. Une exception sur le marché de l'habitat intelligent. 

DES PROTOTYPES DE PLUS EN PLUS INNOVANTS

Les recherches sur la domotique, en plein boom depuis quelques années, se développent rapidement. Les géants de l’électronique mondiale présentent fréquemment des nouveaux modèles de maisons connectées. C’est le cas de Mitsubishi. Dévoilé il y a peu de temps, l’habitat du futur de la firme japonaise combine capteurs corporels et équipement intelligent.

Les habitants sont ainsi identifiés automatiquement devant la porte d’entrée grâce à un appareil photo. Les poignées recueillent des informations biologiques concernant la température du corps ou le rythme cardiaque afin d’évaluer les conditions physiques des visiteurs et résidents. Le frigidaire propose alors des recettes en fonctions des données recueillies sur l’état de santé des individus et des produits disponibles dans la maison. Des conseils sur la cuisson et la préparation sont à lire sur le plan de travail. 

BOX OU INSTALLATION COMPLÈTE : UN CHOIX ARDU  

Si la smart home de Mitsubishi appartient encore à l’avenir, des box sont disponibles, un peu partout, en grande surface, pour rendre son logement intelligent. Au prix moyen de 150 euros, l’usager doit encore dépenser près de 50 euros par modules pour connecter tel ou tel objet. Des produits accessibles ? Pas si sûr, selon Gilles Santerre, directeur du cabinet d’études spécialisé dans la domotique Agiclic : "Ce type de publicité est souvent incomplète. La domotique est présentée de manière simple, or il faut encore savoir si l’objet est connectable ou s’il est compatible avec la box achetée. L’utilisateur devra également télécharger à une application distincte pour chaque appareil connecté."

Les domoticiens recommandent généralement une installation complète de l’habitat à partir du système électrique. Pour 17 000 euros en moyenne, il est possible de contrôler à distance le chauffage, les lumières ou les volets de son domicile. Un coût encore "élevé" pour Raphaël Houis, directeur du bureau d’intégration Domesys. "La domotique aujourd’hui reste l’apanage d’une clientèle haut de gamme ou très haut de gamme" explique-t-il. "C’est presque devenu une norme pour ces utilisateurs-là. Les particuliers moins aisés préfèrent encore réduire au maximum le budget consacré aux travaux ou à la rénovation. C’est la faute au foncier, qui est encore cher en France."

DES DONNÉES PERSONNELLES À PROTÉGER 

La domotique pose aussi la question de la protection des informations des usagers. Pour Raphael Houis, si l’on prend une maison connectée par l’installation électrique, alors le risque est moindre : "Aucune donnée personnelle n’est requise. Le seul risque serait un piratage du système informatique de la maison. Les hackers pourraient moduler le chauffage ou éteindre et allumer les lumières, mais rien de plus". Un danger potentiel si le système prend en charge l’ouverture et la fermeture de la maison. 

Le vrai problème viendrait plutôt des objets connectés. Leurs données sont stockées sur les plateformes informatiques des constructeurs. À eux de garantir, au mieux, la protection de ces informations parfois sensibles (état de santé, mails etc). 

Ludovic Clerima © Explorimmo

Et les charges ?

Et les charges ?Mars 2015

Comment se répartissent les charges du ménage en cas d’union libre ?

Contrairement au mariage ou au pacs, l’union libre, autrement dit le concubinage, se caractérise par une absence de règles en matière de contribution aux charges du ménage.

Or, durant la vie commune, il est fréquent que chacun ne participe pas dans les mêmes proportions aux dépenses du foyer. Le plus souvent, aucun écrit ne mentionne les transferts de fonds qui pourraient être réalisés de l’un au profit de l’autre ou encore le fait que ces contributions sont inégales.

En cas de séparation ou de décès d’un des concubins, un contentieux peut naître si celui qui a financé la plus grande part d’un bien, ou un de ses héritiers, souhaite récupérer l’intégralité des fonds investis.

Théorie « de l’enrichissement sans cause de l’autre »

Mais il risque alors de se voir opposer la présomption de don manuel. Pour espérer en retrouver au moins une partie, il devra alors établir la preuve de sa créance, ce qui ne sera pas chose aisée.

En revanche, la jurisprudence prévoit que si vous avez aidé votre concubin dans la bonne marche de son entreprise, vous pourrez notamment invoquer la théorie dite « de l’enrichissement sans cause de l’autre » (lorsque votre activité bénévole a contribué à enrichir votre compagnon) pour obtenir réparation. Et ainsi recevoir une partie des bénéfices réalisés par l’activité de votre concubin.

Autre cas : si vous avez financé la construction d’un bien sur le terrain appartenant à votre compagnon, vous pourrez réclamer une indemnisation.

Jean Dugor (notaire) 

L'article